Les 10 principales causes des stocks morts et invendus - Dropery

Les 10 principales causes des stocks morts et invendus - Dropery

La majorité des producteurs, distributeurs, marques ou détaillants font face à un excès de stock tout au long de leur activité. Ces marchandises que nous appelons communément  "invendus", "stocks morts" ou "stocks dormants" peuvent entrainer de lourdes pertes pour les entreprises notamment si elles n'ont pas de solutions pour écouler ses produits indésirables comme les grandes marques et enseignes qui utilisent fréquemment les services des grands destockeurs et des sites de ventes privées . Ces stocks morts peuvent être parfois intentionnels, liés à la stratégie et aux positionnements ou comme pour la majorité des grandes entreprises, PME et TPE ne sont tout simplement ni prévus ni anticipés. La crise du COVID-19 a fait ressortir cette problématique des stocks dormants avec de nombreuses entreprises qui se retrouvent avec des collections et gammes entières invendus et bientôt dépassés. Nous allons ainsi tâcher dans cette article, de lister les principales causes de ses invendus.

 

Les prévisionnels de ventes

Pour la majorité des acteurs industriels qui ont un modèle de gestion logistique reposant sur du flux poussé (sur stock), avant chaque lancement de produit, le processus est le même. L'entreprise réalise des prévisions de la demande en fonction des historiques de vente et des tendances du marché afin de pouvoir réaliser le fameux Plan Industriel et Commercial (PIC) qui va orchestrer toute la chaine d'approvisionnement, de production et de distribution. Ainsi, si les prévisions de vente sont surévaluées, du stock mort sera généré tout au long de la chaine. Inversement, si les prévisions de la demande sont sous-évaluées, des ruptures de stock surviendront. Les modèles de pré-commande et de flux tiré permettent de remédier à cette problématique car ce ne sont plus les prévisions qui dictent les différentes étapes logistiques mais les commandes directement qui créent ainsi les besoins nets.

Les évolutions de la réglementation

Dans certains pays, certains produits ou matières peuvent être interdits à la vente suite à un décret. Ainsi, selon le pays et états dans lequel vous vous trouvez il faudra trouver une solution pour soit écouler les produits avant l'entrée du décret soit délocaliser votre stock et changer votre cible pour vendre dans un pays où la vente serait autorisé.

Les dysfonctionnements de la chaîne logistique

Des problèmes logistiques et de transports peuvent arriver tout au long de la chaine d'approvisionnement, ce qui peut avoir pour conséquence par exemple de louper le démarrage d'une saison ou bien dépassé la date limite de vente (DLV). Ainsi, chaque jour des milliers de transporteurs se retrouvent avec des millions de tonnes de marchandises qu'ils ne peuvent plus livrer car refusés. Ces produits sont alors pour la plupart revendus à des soldeurs spécialisés.

Les erreurs de commandes

Il est fréquent d'effectuer des erreurs lors des passages de commande par manque de rigueur ou par faute de compréhension avec le fournisseur. Ainsi, relisez bien vos contrats et demandes d'approvisionnement avant de les valider auprès de ces derniers.

Les retours clients

Dans la distribution et dans le commerce de détail (physique ou sur internet), de nombreux retours ou échanges sont effectués chaque jour par les consommateurs. Dans le secteur du prêt-à-porter, en France, les taux de retours peuvent aller jusqu'à 20 %, ce qui entraine évidemment l'accumulation de stock mort à reconditionner ou remettre à neuf. Les retours sont devenus monnaie courante et ce service est à présent considéré comme impératif pour un retailer puisqu'il serait l'un des déterminants principaux pour qu'un acheteur valide sa commande. Vous pouvez lire notre article qui vous en dira davantage sur l'intérêt d'offrir les retours à vos clients.

Le minimum de commande imposé par les fournisseurs

Il est fréquent que les fournisseurs vous demandent de commander une quantité minimum de produits. C'est le cas pour la distribution comme la production pour de nombreuses raisons dont les principales sont les capacités et les planning de production fixés en interne par vos fournisseurs ou les économies d'échelles obligatoires compte tenu des coûts de fabrication.

Les crises et cas de force majeure

Comme évoqué plus haut, des crises comme celle du Coronavirus (COVID-19) ou des évènements imprévisibles, irrésistibles et extérieurs appelés "cas de force majeure" (Attentats, tsunamis...) ont des impacts très importants sur les stocks dormants des entreprises. En effet, un arrêt des ventes a pour conséquence de cumuler du stock et de se faire rattraper par les effets de modes. Les marchandises deviennent ainsi invendables sur le marché.

Les mauvaises fabrications et/ou études des produits

Les fameux "bad produit" sont principalement dûs à une mauvaise étude de marché en amont du démarrage de la production puisque ces derniers sont lancés sur un marché qui n'est pas assez mature ou trop avancé. Pour les cas où il s'agirait simplement d'erreurs de fabrication qui ne correspondrait pas aux attentes fixées, vous pouvez vous retourner contre votre fournisseur et vous faire livrer les produits conformes à vos études initiales. Un petit conseil, ne démarrer jamais une production avant d'avoir reçu un échantillon au préalable afin de vous assurer que le produit est en adéquation avec le design souhaité.

Les effets de modes et les fluctuations des marchés

Cette cause est liée au prévision de la demande. En effet, avec les tendances de marché et les effets de modes toujours plus aléatoires et rapides, de nombreuses prévisions des ventes deviennent biaisée et de nombreuses entreprises se retrouvent ainsi avec des stocks qui ne correspondent pas aux besoins et demandes du marché.

Les dates de péremptions

Cette cause est surtout présente dans le secteur alimentaire et pharmaceutique. Les dates limites de consommation engendrent énormément de gaspillage et de destruction. La perte correspondrait à 10 % de la production alimentaire mondiale chaque année.

 

Suivez Dropery sur Facebook et abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles !

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Dropery.fr

01 janvier, 2021 — Alexis DUVERNOY